Police scientifique


Les experts et autres séries télévisées font entrer depuis quelques années le jeune public dans l’univers de la police, et plus particulièrement de la police scientifique. Entre représentations fausses et inexactitudes véhiculées par ces images, quel est le véritable travail de ces hommes et de ces femmes qui font de la science au service des enquêtes ?
Une scène de crime reconstituée permet d’engager les élèves dans la découverte d’indices et du type d’analyse qui peuvent être menées en laboratoire. L’idée n’est pas de faire « comme » les policiers mais de comprendre les principes qui permettent de comparer des empreintes digitales, d’estimer l’heure d’une mort ou d’extraire de l’ADN.

Objectifs :

  • Distinguer l’importance relative de chacun dans une enquête : policier scientifique, médecin légiste, enquêteur.
  • Réfléchir à la valeur des preuves scientifiques, des témoignages humains, à la distinction entre soupçon et accusation.
  • Aborder de manière critique les séries télévisées sur le sujet.
  • Comprendre que la science avance en ce domaine également et que les travaux menés pour d’autres raisons, comme le décryptage de l’ADN, permettront peut-être demain de générer de nouvelles façons d’appréhender les enquêtes.

Les ateliers :

  • La scène de crime : Méthode et tenue des policiers scientifiques pour relever les indices – Sang et luminol.
  • Empreintes et traces : Poils et cheveux – Extraction d’ADN – Empreintes digitales. Odorologie.
  • Enquête : Portrait-robot
  • Médecine légale : Estimation de l’heure de la mort – Entomologie criminelle.

Les ateliers sont choisis en fonction du niveau de la classe.

Durée : 2h

Public : CM – Collèges – Lycées

Contacts : Séverine Marcq, Julie Rougeaux, Corinne Bonnafont ou Bruno Rubinet

Ou par téléphone au 05 59 80 58 85